S’inscrire à la newsletter

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Enquête Insee : Midi-Pyrénées et l’Ile de France : les bons élèves de la R&D en France !

Alors que la France peine à atteindre l’objectif de 3% de son PIB investis en recherche et Développement, fixé par la Commission européenne, certaines régions se distinguent en dépassant ces 3%. C’est ce que démontre l’étude de l’Insee publiée en juin 2015 qui précise également que l’effort de R&D provient principalement des entreprises…

Recherche et développement : Des régions pilotes innovantes !

Au niveau national, la dépense intérieure de recherche et développement ne dépasse pas 2,2% du PIB, alors qu’elle devrait être de 3% minimum… Certaines régions se distinguent et viennent rattraper ce retard national grâce à un effort de R&D remarquable.

C’est le cas de la Région Midi-Pyrénées, dont la dépense intérieure de R&D atteint 4,8% du PIB, qui devient ainsi la 6ème région européenne en termes d’effort de R&D… L’Ile-de-France prend la 2ème place du classement national avec 3%, suivie de la Franche-Comté, de Rhône-Alpes et de l’Auvergne.

Ces résultats sont en adéquation avec les derniers chiffres du Crédit d’impôt recherche (CIR), publiés par le Ministère de la Recherche et selon lesquels, l’Ile-de-France, Rhône-Alpes et Midi-Pyrénées sont les trois premières régions dont les entreprises sont bénéficiaires du CIR.

On note, par ailleurs, que la majorité des entreprises menant des travaux de R&D sont concentrées sur les grands pôles urbains de ces régions, qui regroupent généralement universités, organismes publics et grandes entreprises, et par conséquent du personnel très qualifié…

L’entreprise : principale source de Recherche et développement !

L’étude de l’Insee nous indique que la dépense intérieure de R&D est essentiellement issue des entreprises : elle équivalait à 1,4 % du PIB contre 0,8 % pour les administrations. L’enquête nous révèle également que ce taux varie fortement d’une région à l’autre. En Midi-Pyrénées, par exemple, la part de la dépense intérieure de R&D est de 3,4% du PIB et de 2,5% en Franche-Comté, contre seulement 0 ,5% en Lorraine ou encore en Poitou-Charentes…

S’agissant de la taille des entreprises réalisant des dépenses de R&D, ce sont les grands comptes et les entreprises de taille intermédiaire qui supportent principalement l’effort de R&D, à hauteur de 1,2% du PIB national. Ces chiffres corroborent également le dernier bilan du CIR selon lequel, les ETI et grands comptes ont capté près de 70% de la créance de CIR en 2013…

Enfin, l’étude de l’Insee nous apprend que les secteurs de la construction aéronautique et spatiale en Midi-Pyrénées, de l’industrie automobile en Franche-Comté et la fabrication de produits en caoutchouc et plastique en Auvergne sont les principaux secteurs menant des activités de recherche et développement.

Pour lire l’étude, cliquez ici.

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn