S’inscrire à la newsletter

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Créance du Crédit d’Impôt Recherche (CIR) : délais et rétroactivité

Préparation dossier CIR/CII

Vous avez oublié de déposer votre déclaration de crédit d’impôt recherche ? Vous n’avez pas déclaré de CIR cette année ou au titre des années précédentes car vous pensiez que vos projets n’étaient pas éligibles ?  Sachez que si vous n’avez pas transmis votre formulaire 2069A à la date limite du dépôt du relevé de solde de l’Impôt sur les sociétés (IS), cela n’est pas synonyme de perte définitive du CIR.

Délai de dépôt du CIR tardif : modalités et bonnes pratiques !

Le Code général des impôts précise que les entreprises doivent déposer leur demande de Crédit d’impôt recherche en même temps que leur relevé de solde d’impôt sur les sociétés. Une entreprise qui a clôturé son exercice le 31 décembre 2015 devait déposer sa déclaration d’impôt avant le 3 mai 2016.

Cependant, si une entreprise ne procède pas à ce dépôt ou souhaite modifier une déclaration déjà déposée, elle peut rectifier sa situation dans un délai de 3 ans, tel que prévu par le Livre des procédures fiscales. Une entreprise peut par conséquent déposer une déclaration de CIR, sur des dépenses engagées en 2013, jusqu’au 31 décembre 2016.

Pour bénéficier du CIR, même après la date limite de déclaration, vous devez déposer le formulaire fiscale de relevé de solde d’IS rectificatif mentionnant le CIR ainsi que le formulaire de déclaration 2069A. Il est également nécessaire de disposer du dossier technique complet (régulièrement demandé) contenant tous les éléments justificatives (partie scientifique, état de l’art, détail des travaux, diplômes, feuilles de temps,…).

Délais de reprise de l’administration : ce qu’il faut savoir !

Si vous avez la possibilité de déclarer un CIR tardivement ou de modifier votre déclaration après l’avoir transmise, l’administration fiscale peut également vérifier vos déclarations durant un délai de 3 ans : c’est le délai de reprise de l’administration ou délai de prescription fiscale.

Toutefois, ce délai de prescription fiscale se calcule différemment par rapport à la date limite de dépôt (tardif) de la déclaration spéciale prévue pour le CIR. En effet, le délai de reprise se calcule par rapport à la date de déclaration du CIR et non à partir de la date d’engagement des dépenses de Recherche et Développement.

Par exemple, une entreprise qui clôture ses comptes au 31/12 a déposé une déclaration de CIR en avril 2014 pour des dépenses engagées en 2013, peut voir son CIR vérifié par l’administration jusqu’au 31 décembre 2017.

Nous attirons votre attention qu’à partir du moment où l’administration a lancé une procédure de vérification d’une déclaration de Crédit d’impôt recherche, le délai de prescription est suspendu : l’administration peut décider de contrôler un CIR sur des dépenses engagées en 2012, en fin d’année 2016 et la procédure peut durer autant de temps que nécessaire.

Par ailleurs, nous remarquons que les déclarations de Crédit d’impôt recherche déposées après la date de dépôt « officielle » font régulièrement l’objet d’un contrôle fiscal. Nous vous conseillons par conséquent de bien conserver tous les justificatifs attestant de la réalité des dépenses menées auprès de l’administration fiscale.


Vous souhaitez savoir si vos projets sont éligibles au crédit d’impôt recherche et déposer une déclaration le cas échéant ? Nous vous proposons d’auditer gracieusement votre dossier : contactez Marie Garnier au 01 55 95 80 08 et demandez un audit gracieux !


appel_sogedevDocumentation_sogedev

preaudit_sogedev

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn